"Personne ne naît en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion.

Les gens doivent apprendre à haïr, et s'ils peuvent apprendre à se haïr, on peut leur enseigner aussi à aimer.

De l'expérience d'un extraordinaire désastre humain, doit naître une société dont l'humanité tout entière sera fière."

                                                                             Nelson Mandela

 

Un signe de "tendresse"  ..... Michel Bruzat

Trois créations de Michel Bruzat au Théâtre des Déchargeurs à Paris 

DU JEUDI 31 JANVIER AU SAMEDI 2 FEVRIER A 20H

 

LES VALSES MUETTES 

Fabienne Muet : Chant, violon, clavier // Christophe Seval : Chant, guitares
Aurélien Terrade : Claviers

 
Les Valses Muettes (c’est parce que la poésie c’est quand le silence prend la parole) proposent des chansons d’auteur dans un univers musical éclectique qui mélange les genres. 
Elles se sont distinguées dès leur débuts, séduisant les jurys du centre de la chanson pour concourir au Bijou à Toulouse dans « Vive la reprise » consacré à Michèle Bernard et celui du concours Chansons de Paroles.
Leur révolte est contenue et prend les chemins buissonniers du langage pour l’exprimer. Ils donnent rendez vous au public sur les terrains vagues de l’imaginaire.
C’est « un son qui invite au voyage » pour l’Écho, ou bien « des performances vocales sur des   textes fouillés, emplis de révolte ou de douceur et bien ancrés dans l'air du temps» pour la Dépêche.
 
Ils tissent un univers poétique mêlant romantisme moderne, révolte et tendresse au gré de textes originaux finement ciselés.
Un concert comme une coopération, coopérer à transmettre une vision sensible et poétique du monde à travers les filtres de la musique de l’écriture et de la voix.
Convoquer le spectateur à une tribune poétique. Inviter le citoyen à un voyage en-chanté. Donner rendez-vous quelque part dans nos inconnus imaginaires d’où l’on entend les résonances tumultueuses et tendres de notre présent. Le fil rouge de l’âme tisse nos chansons

 

<< Nouvelle zone de texte >>

VENDREDI  15 ET SAMEDI 16 FEVRIER A 20H

ANTONIO..S

production de la Compagnie DOLOREANE

Avec Philippe Cailleton - 
Mise en scène, texte et lumières : Robert Rousselle

 

Robert ROUSSELLE nous offre ici un texte dense, librement inspiré du film « Amadeus » de Milos Forman, dans une mise une scène sobre et esthétique, portée par des lumières feutrées et la musique de Mozart

 

Le monde entier connaît Mozart. Mais qui est capable de siffloter un air d’Antonio SALIERI ? Nous savons depuis peu, grâce à des partitions retrouvées à Prague, que ces deux-là ont travaillé ensemble. L’insolent génie de l’un a totalement éclipsé l’autre, pourtant compositeur officiel à la Cour des Habsbourg.


SALIERI, rongé par la jalousie et la culpabilité, a perdu sa place et jusqu’à son nom, tombé dans l’oubli. A l’aube de sa mort, Antonio S., vieillard à l’âme sèche, seul dans la geôle qu’il s’est fabriquée, s’en prend à Dieu…à Mozart…et à lui-même…

 

INFORMATIONS PRATIQUES

RESERVATIONS UNIQUEMENT

PAR TELEPHONE 

Les réservations passées par le formulaire de contact ne seront pas prises en compte le week end

Partenaires

Du jeudi 31 janvier au samedi 2 février à 20h

LES VALSES MUETTES

 

 

Vendredi 15 et samedi 16 fevrier à 20h

 

ANTONIO..S