JULOS BEAUCARNE

Mardi 14 au samedi 18 décembre à 20h
et dimanche 19 décembre à 18h

JULOS BEAUCARNE

Gilles Favreau
Avec Benoît Ribière, piano, accordéon
Mise en scène : Michel Bruzat
Lumières : Jean-Philippe Villaret
Costumes : Dolores Alvez Bruzat

« Le Poisson comme il est dans l’eau on ne voit pas qu’il pleure »
Gilles nous emmène au pays des chansons d’amour de Julos Beaucarne avec ces textes tour à tour, graves, enchantés, corrosifs, cosmiques.
« Être heureux à rompre tous les barrages de toutes les tristesses »
Dans le précédent spectacle que nous avions fait ensemble « De quoi j’ai l’air » Michel m’avait proposé de l’ouvrir avec ces mots de Julos Beaucarne : « Je rêve d’un concert que je donnerais, où je pourrais me taire pendant deux heures et que personne ne s’ennuie… »
Quelle joie, 7 ans plus tard, d’être invité par Michel pour faire tout un spectacle autour de cet auteur que je découvre, à travers ses textes et ses chansons.
En ces temps où le repli sur soi est devenu une façon d’être, la nécessité de s’ouvrir à l’autre, et donc à soi-même, est une urgence absolue !
« Ah si l’amour prenait racine »… prendre sa place, dans ce monde du XXIème siècle, où il faut plus que jamais répondre à des injonctions, des façons d’être, dictées ici et là ; dans ce temps où nous sommes constamment détournés de nous-mêmes, n’est-ce pas le rôle du poète que de nous ramener à l’essentiel ?
Cheminé sur les traces de l’humaniste Belge, Julos Beaucarne, pour un voyage, au fond, très intime.
« Y VAUT MEYEU S’ BETCHI QU’ES CAPOUGNY » J. Beaucarne
(Il vaut mieux s’embrasser que s’empoigner)
Embrassons-nous !

 

En partenariat avec le Conseil Départemental de la Haute-Vienne

Programme

Mardi 14 au samedi 18 décembre à 20ht

Dimanche 19 décembre à 18h

Date

14 - 18 Déc 2021

Heure

8 h 00 min - 18 h 00 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *