Premier Amour – Samuel Beckett

Samuel BeckettPatrick Michaëlis« Regard complice » Michel BruzatLumières : Franck RoncièreCostumes : Dolores Alvez Bruzat « Le tort qu’on a, c’est d’adresser la parole aux gens » A la lecture j’ai beaucoup ri. Beckett met son personnage, dans une situation absurde et dans cette situation il dit des choses absurdes, mais avec une sensibilité formidable. Au coeur de tout cela, …